KUNDALINI: Les 9 vues fausses

Mis à jour : mars 17

Le Serpent mystique triplement lové dans le ventre est au centre du tantrisme indien, mais il existe également dans d'autres traditions comme le bouddhisme Varjayana ou le Nei Dan taoïste. On le nomme Kundalini (cela signifie en Sanskrit: "L'ornement enroulé en spirale"). Il représente une source d'énergie spirituelle, et le véhicule du petit soi vers l'absolu. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne s'agit pas d'une pratique anodine.






1 La kundalini est un serpent d'énergie. Si on la nomme serpent, c'est parce qu'elle semble se dérouler le long de la colonne vertébrale. Ici, c'est un feu sacré, ailleurs, un dragon. En fait, cette comparaison au serpent est vite limitée. Lorsqu'elle se déploie, elle pourrait également se parer d'autres images:

-un collier d'ondes de chaleur

-une vague vibratoire

-Une déflagration au ralenti du ventre vers la tête

-une comète arpentant l'espace intérieur

2 La Kundalini s'exprime comme une flèche tirée au ciel. Pas vraiment ! Si elle est souvent présentée comme une expérience extatique directe, la Kundalini est plutôt un phénomène lent et profond. Ce qui est tout à fait intéressant, c'est que c'est une des rares fois où l'on peut expérimenter l'énergie sous sa forme lente et dense. Les techniques pour parvenir à l'expérience nécessitent d'ailleurs une profondeur de la respiration et une concentration hors norme.



3 La Kundalini n'intervient que dans un contexte spirituel. La remontée du serpent est un phénomène de plénitude qui peut-être approché par la force de façon artificielle: C'est ainsi dans la majorité des cas. Les "remontées" accidentelles - et rapides, c'est un signe - sont alors incomplètes. En fait on parle beaucoup de remontée, mais le processus entier évoque aussi une descente de la lumière préalable, pour un nettoyage profond. Sans cela, on ne peut rien éveiller. Enjoindre sans forcer par la préparation yogique et la méditation est la façon la plus complète, naturelle et spirituelle de réaliser la kundalini.


4 La Kundalini se réveille un jour spontanément. Non, c'est encore une fausse croyance. Cela demande un très grand travail préalable d'assouplissement des canaux, de réveil des chakras, d'ouverture des "portes sacrées" qui les séparent et de concentration dans le canal central. Cela requiert également une grande maîtrise des souffles qui ne s'apprend que par la pratique avertie de la méditation profonde et certaines formes de yoga.


5 On ne peut garder le contrôle de la Kundalini. C'est en partie vrai, s'il est difficile de maîtriser le processus, le pratiquant passe par plusieurs phases : Au début, il l'appelle activement par divers moyens ou exercices psycho-physiques et intention sont liés, il travaille sa chaleur, fait croître la force vitale et essaie de courtiser l'ascension, avant de se positionner intérieurement en arrière plan comme un témoin silencieux et patient: il guide la montée en conscience, puis dans la troisième étape lorsque la kundalini s'approche des portes supérieures le pratiquant se place dans l'abandon et le lâcher prise, toute l'entreprise se résume alors à n'offrir aucune résistance... et surfer sur la vague de volupté-vacuité !




6 La kundalini perce les chakras en remontant l'axe de la colonne. Elle ne perce pas les chakras, cela reviendrait encore à forcer la voie et serait dommageable. Non, l'énergie ascendante s'engouffre en leurs centres et les relie, les ouvrant davantage à son passage. Si un centre est fermé, elle ne peut tout simplement pas passer et redescend. Trop forcer un passage peut s'avérer source de confusion et de déséquilibre. Le pratiquant expérimente de nombreuses fois de petites montées avant de connaitre la véritable, c'est une pratique de patience et de sagesse !


7 Une montée de Kundalini survient lorsqu'un être s'éveille. Non, pas forcément : Un état d'éveil est une réalisation qui ne fait pas souvent de bruit énergétique, les deux phénomènes sont différenciés. "L'éveil" n'est pas le "réveil" de la kundalini. Elle n'en est qu'un de ses aspects.


8 la Kundalini ne peut se réveiller que lorsque l’énergie atteint son plein potentiel. Et en fait, pour corréler la vue 3, la remontée peut survenir dans un corps presque vide d'énergie. Dans ce cas, il ne s'agit pas du tout d'une remontée naturelle due à la force énergétique, mais au contraire d'un stress intense et d'une décharge du système nerveux. C'est le signe que l'on ne va pas bien ! C'est d'ailleurs dans ces cas que le réveil du serpent provoque le plus de dégâts et peut déséquilibrer la psyché de la personne.


9 L'énergie déployée est le soi véritable. La Kundalini n'est pas le soi absolu, elle est un support-véhicule que la conscience utilise. Une fois le processus déclenché, le pratiquant doit encore réaliser la petite union de la conscience et de l'énergie pour vivre l'ascension de l'intérieur et non comme un observateur, puis la grande Union ou s'éteint la dualité.


Sylvain


Posts récents

Voir tout
PULSE

NIJI

La Voie Holistique par Sylvain Mira