Ce Don Energétique (que nous possédons tous)

Dernière mise à jour : mai 2

Je suis toujours surpris après une semaine de formation, de voir comment des gens qui découvrent totalement l'univers de l'énergie et les "soins énergétiques" peuvent connecter, sentir et guider l'énergie en eux-mêmes et les autres. C'est une aventure exaltante à chaque fois, émouvante, même pour moi qui pratique depuis longtemps.






C'est une phrase que j'entends souvent: "Il faut avoir un don pour guider l'énergie"... Non pas du tout. Un don de famille par exemple, est une transmission traditionnelle. Mais il existe d'autres façons d'apprendre, notamment via l'entrainement autodidacte, ou encore via une transmission de cœur à cœur. Tout comme en spiritualité, ces approches sont possibles mais présentent des avantages et des inconvénients spécifiques.


Mais dans l'absolu, nous possédons tous le don de l'énergie. Car précisément, c'est moins un Don divin qu'une des plus belles capacités de l'humain. L'homme et l'énergie sont si intimement liés que le don de la force vitale est déjà inscrit en nous.





Mais comment faire pour l'activer ? Celui qui passe par un chemin solitaire va construire une identité forte autour de l'énergie, elle va devenir une partie de lui-même qu'il aura gagné par la détermination et la curiosité. C'est une démarche de chercheur véritable qui engage souvent la personne profondément. C'est aussi la promesse d'un émerveillement progressif et d'une évolution spirituelle. Mais c'est aussi bien souvent une voie lente, puisque tout est à apprendre par soi-même, et parfois un chemin de solitude et d'incompréhensions.


En formation, nous parlons d'une transmission cœur à cœur. Un trésor oral qui circule d'un être à un autre, qui prend la forme de graines qui vont éclore chez celui qui vient apprendre. Celui ci reçoit énormément en peu de temps, et à beaucoup à intégrer et à accueillir. C'est également l'occasion d'un réveil instantané d'une part de lui, ce qui lui évite les années d'égarement et de recherches. Mais cela n'épargne pas les doutes d'être capable ou digne du chemin à faire, qui se dissiperont seulement avec la pratique. Apprendre en groupe permet aussi de rencontrer soudain des gens qui ont la même vision et aspiration que soi... et ça, ça n'a pas de prix.



En réalité toutes les formes d'apprentissages fonctionnent, mais il y a une chose qui ne s'invente pas: C'est l'appel de l'énergie. Celui qui ressent cet appel saura forcément avancer, surtout dans notre ère ou les enseignements sont disponibles et relativement à portée. Aujourd'hui chacun peut se frayer un chemin vers lui-même plus librement que jamais. Mais pour en faire sa destinée, il faudra également sauter le pas du regard des autres, acquérir progressivement la vocation profonde de la relation d'aide, et grandir spirituellement harmonieusement.


Je dis toujours que "je préfère celui qui a la vocation plutôt que celui qui a le don", tout simplement car un don sans vocation ne fait pas vraiment circuler la lumière. C'est quelque chose qui peut rester recroquevillé sur soi, comme un trésor qu'on ne cultive pas. Une vocation, elle, implique forcément un mouvement de soi vers l'autre, et c'est de cela dont le monde manque aujourd'hui.


Que la lumière du cœur circule.


Sylvain Mira




85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
PULSE

NIJI

La Voie Holistique par Sylvain Mira